La ministre des Outre-mer déclare la guerre à l'ice

drogue
annick girardin sécurité
La ministre des Outre-mer arrive à la réunion du comité de sécurité élargi (ici, avec Hiti Mennesson, de l'association No ice). ©LAI TEMAURI/POLYNESIE LA 1ère
Lors du comité de sécurité élargi, ce 5 février, au Haut-commissariat, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a déclaré "la guerre" à l'ice. "Un plan Marshall" souhaité par le Président Edouard Fritch doit voir le jour d'ici 2 mois.
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a assisté ce 5 février, à la réunion du comité de sécurité élargi, comprenant la DSP, la gendarmerie, les confessions religieuses, les associations, les communes. Une trentaine de personnes pour parler des fléaux de l’ice et des violences faites aux femmes.

Le trafic d'ice a augmenté de 51% l’année passée. Les saisies sont passées de 1,4 kg en 2018, à 12 kg en 2019.

"C'est tous ensemble et en tapant plus fortement que l'on réussira à lutter contre ce fléau." - Annick Girardin, ministre des Outre-mer.


"Le fléau de l'ice touche toute la société, a déclaré la ministre des Outre-mer au sortir de la réunion. Il faut que nous ayons une réaction beaucoup plus forte que celle menée jusqu'à aujourd'hui.[...] C'est tous ensemble et en tapant plus fortement que l'on réussira à lutter contre ce fléau.[...] J'ai utilisé le terme 'entrée en guerre'. Ce sont des mots forts. Maintenant, il faut que nous aillons les bons outils."

"Un plan Marshall" comme l'a dit le Président Edouard Fritch, qui passera par l'éducation, la prévention, la répression, la communication, en associant les jeunes et qui devrait voir le jour d'ici 2 mois.
 
La ministre des outremers déclare la guerre à l’ice

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live