Outumaoro : le procureur explique le scénario du drame

faits divers
Outumaoro : le procureur explique le scénario du drame
L'auteur présumé des coups de couteau contre un jeune homme décédé au cours d'une altercation mercredi 28 décembre. ©Polynésie 1ère
Dans un communiqué, le procureur de la République, Hervé Leroy, fait une mise au point sur le terrible faits divers qui a fait la Une des médias, mercredi 28 décembre. Le magistrat révèle que la victime est bien le petit ami de la fille du mis en cause. Retour sur cette affaire avec le procureur.
28 décembre, vers 5h du matin, à Punaauia. Un homme de 54 ans porte un coup de couteau de cuisine à la cuisse d'un jeune homme de 21 ans. Un coup qui lui sectionnera l'artère fémorale entraînant son décès. L'enquête est diligentée par les militaires de la brigade territoriale et de la brigade de recherche de Faa'a.

Une histoire d'amour cachée


Les investigations ont pu établir que la victime est bien le petit ami de la fille de l'auteur présumé des faits. Une relation née il y a plusieurs années que le père de famille semblait ignorer. Le matin des faits, c'est sa propre fille qui déverrouille le portail de la maison pour permettre à la victime de lui rendre visite, alors qu'elle utilise un scooter stationné devant le portail de la villa. Si dans un premier temps, le mis en cause pense que la victime est un cambrioleur, compte tenu de la présence de ce scooter et d'effets dans le jardin ; dans un second temps, il apprend par sa fille qu'il s'agit en réalité de son petit ami.

Le jeune homme, qui a alors quitté les lieux, se trouve sur la voie publique lorsqu'il tente de récupérer son deux roues mis dans la propriété par le père de famille. Ce dernier refuse de le lui restituer tant que les gendarmes ne se sont pas déplacés. Dès lors, le jeune homme tente de pénétrer dans la cour. Mais devant le refus du père de famille, une altercation éclate entre les deux hommes.

La victime, un étudiant de l'UPF


En présence de son fils, victimes de coups administrés par le petit ami de sa soeur, le papa alors muni d'un couteau de cuisine menace le jeune homme. Il finit par lui porter un coup à la cuisse. La victime décède sur la voie publique. Dans son communiqué, le procureur rappelle qu'à ce moment là le mis en cause sait que la victime n'est non pas un agresseur sexuel, ni un cambrioleur, mais le tane de sa fille.

Le magistrat rappelle également que la victime n'est pas connue de la justice. Il s'agit d'un étudiant de deuxième année d'études de gestion, à l'université de Polynésie française.

Un juge d'instruction a été saisi, et devra poursuivre les investigations sur les faits qualifiés de violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le parquet a requis du juge d'instruction la saisine du juge des libertés et de la détention aux fins de mise en détention provisoire.

Ecoutez l'interview du procureur de la République qui revient en détail sur les faits

procureur meutre outumaori


Nous rappelons que toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente, tant que sa culpabilité n'a pas été légalement prouvée. Il s'agit de respecter là la présemption d'innocence.