publicité

Mondial 2019 : la France éliminée en quarts de finale après sa défaite honorable face aux Etats-Unis (1-2)

Les Bleues se sont inclinées au Parc des Princes face aux favorites de cette compétition, les Américaines. 

© (FRANCK FIFE / AFP)
© (FRANCK FIFE / AFP)
  • Polynésie la 1ère avec France Info (SD)
  • Publié le , mis à jour le
C'est terminé, l'aventure des Bleues s'arrête en quarts de finale de ce Mondial 2019. L'équipe de France s'est inclinée, vendredi 28 juin, au Parc des Princes, face aux Américaines (1-2), les tenantes du titre. C'est Megan Rapinoe, qui a inscrit les deux buts des Etats-Unis (5e, 65e), tandis que Wendie Renard a réduit le score en fin de match (81e).

Les Etats-Unis affronteront l'Angleterre en demi-finale le 2 juillet à Lyon. 

 Des Américaines en mode "bulldozer". Triples championnes du monde et tenantes du titre, les coéquipières de Megan Rapinoe et d'Alex Morgan ont impressionné dès leur entrée dans la compétition, en étrillant la Thaïlande 13-0. Elles ont ensuite balayé le Chili 3-0 et la Suède 2-0. En revanche, leur huitième de finale accroché (2-1) contre l'Espagne a laissé entrevoir des failles. Mais la vitesse et leur jeu continuellement porté vers l'avant resteront les principaux atouts de cette machine à gagner.

 Une chaleur étouffante. Presque toute la France souffre de la chaleur, et le Parc des Princes ne sera pas épargné, puisqu'il a fait environ 30 °C au coup d'envoi. Une température qui a mis les organismes à rude épreuve.
 
Comme un symbole, c'est Megan Rapinoe qui s'est chargée de jouer à la tueuse au sang froid. D'abord sur coup franc au bout de cinq minutes de jeu. Pour obliger les tricolores à courir après le score. Avant d'assommer une deuxième fois les tricolores sur une action collective de grande classe alors que l'équipe de France poussait.
 

Le plafond bleu

Le match aurait cependant pu tourner. Alors que les Bleues étaient rentrés avec beaucoup plus d'intensité en deuxième mi-temps, elles ont fini par marquer. Une fois encore, c'est Wendie Renard qui s'est élevée plus haut que tout le monde sur coup franc pour planter son 4e but lors d'un Mondial (81e), mieux que tout autre joueuse auparavant. 

Mais à l'image de l'ensemble de leur match, les Bleues ont manqué de créativité en attaque. Six des neuf réalisations tricolores depuis le début de la compétition ont été marquées sur coup de pied arrêté. Tout un symbole.
Les joueuses de Corinne Diacre ont poussé et même inquiété les Américaines, mais la différence était trop grandes entre les deux équipes.
Les Bleues s'arrêtent en quarts de finale pour la deuxième édition d'affilée. Le rêve bleu s'est brusquement arrêté. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play