publicité

Mondial féminin : La Suède termine 3e en disposant de l'Angleterre (2-1)

La Suède est de retour dans le Top 3 d'une Coupe du monde. 

© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
  • France tv sport ; Polynésie la 1ère ; SD
  • Publié le
Comme en 2011, les Scandinaves terminent à la troisième place après avoir battu l'Angleterre (2-1) samedi à Nice. Les Suédoises ont su profiter du mauvais début de match de leurs adversaires pour faire la différence.

Impitoyables, les Suédoises sont les grandes vainqueurs de la petite finale. La Suède a dominé l’Angleterre (2-1) samedi au terme d’un match plaisant malgré un stade clairsemé. Les joueuses de Peter Gerhardsson, pas forcément attendues à pareille fête au début de la compétition ont su faire parler leur force de frappe offensive pour prendre les commandes d match et ne plus les lâcher. Les voilà récompensées d’une place sur le "podium" de la compétition pour la troisième fois de leur histoire (après 1991 et 2011).

Les deux équipes ont offert un beau spectacle à une rencontre qui ne revêt pas toujours d’un très grand enjeu. Et au vu du début de match anglais, on a presque cru un temps que le match serait rapidement dans ce sens. Les joueuses de Phil Neville se sont montrées terriblement fébriles, offrant boulevard sur boulevard aux attaquantes suédoises. Dès la onzième minute, Alex Greenwood a offert l’ouverture du score à la Suède sur une relance plein axe bien mollassonne et convertie par Kosovare Asslani. Un premier cadeau au milieu des vagues continuelles venues de Scandinavie. Totalement apathique, l’arrière-garde britannique a laissé à la joueuse de Montpellier Sofia Jakobsson le soin d’enrouler sa frappe et de doubler la mise (22’).

Les Anglaises ont réagi trop tard

Il a fallu attendre la 25e minute pour voir la formation anglaise enfin se remettre à l’endroit. Mais de quelle manière ! En cinq minutes, les Three Lionnesses ont retrouvé tout leur allant avec une première action chaude, puis la réduction du score signée de la joueuse de Chelsea Fran Kirby sur un bel exploit individuel du pied gauche (31’). Ellen White pensait même avoir remis les deux équipes dos à dos mais le VAR en a décidé – et à raison – autrement. Elle ne le savait pas encore mais l’occasion pour elle de remporter le Soulier d’Or s’était envolée.
 
L’Angleterre a eu beau tenter un dernier sursaut dans les dernières minutes, la Suède a tenu jusqu’au bout. Il a fallu pour cela le sacrifice de Nilla Fischer, auteure d’un sauvetage in extremis de la tête sur une frappe de Lucy Bronze à la 90e minute. Un dernier frisson avant une belle libération. Après un huitième de finale en 2015 et un quart de finale au dernier Euro, la Suède confirme sa remontée en puissance avec cette médaille de bronze. Pour l’Angleterre, la déception est de mise alors qu’elles avaient décroché la troisième place lors du dernier Mondial.

Elles auront rapidement l’occasion de se reprendre puisqu’elles accueilleront le prochain Euro en 2021 avec une équipe toujours compétitive.

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

COUPE DU MONDE DE LA FIFA, RUSSIE 2018™
publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play