polynésie
info locale

Moorea : la victime agressée a été hospitalisée au Taaone

incendie moorea
incendie Moorea
©DR
La femme qui a été agressée à Maharepa, samedi 14 janvier, a été évasanée dans la matinée de dimanche 15 janvier. Son agresseur a lui été placé en garde à vue.

La victime a passé la nuit à l’hôpital d’Afareaitu, avant de pouvoir être évasanée à Tahiti. En effet, le signalement de l'agression ayant été fait trop tard, il n'y avait plus de bateaux pour l'île. Hospitalisée au Taaone, son pronostic vital n’est pas engagé.

incendie Moorea
©DR

La victime, qui avait été cambriolée le soir de Noël, serait une ancienne coiffeuse et veuve d’un avocat qui exerçait à Moorea. Elle habite dans le quartier de Ti'a ia. Un quartier où se trouvent beaucoup de maisons en location et plutôt connu pour être tranquille. Les voisins se connaissent peu, ce qui ralentit l’enquête des forces de l’ordre, sur place. Stéphane, un des voisins, raconte ce qu'il a vu de la scène :


Il semblerait que la victime, vivait seule. Elle aurait surpris l’individu à l’intérieur de sa maison de location. L’agresseur, peut-être pris de panique, aurait alors décidé de l’enfermer dans une pièce pour l’agresser. Il semblerait que l’auteur des faits soit âgé d'une quarantaine d'années, qu'il soit sans emploi, et originaire de Temae. Noa était sur les lieux au moment du drame. "La victime est sortie de la maison, elle était blessée au visage (...) Ensuite, elle s'est évanouie", confie le jeune homme qui connaissait aussi vaguement le suspect.


Notre équipe sur place n'a pas pu approcher de la maison, réduite a l’état de cendres. C’est un terrain d'environ 1000 m² où se trouvent trois maisons de location. La propriétaire des maisons, qui était au chevet d'un de ses proches à l'hôpital, a été avertie de l’incident. La gendarmerie a saisi plusieurs vidéos de l’incendie, des vidéos tournées par les témoins du drame.



Les pompiers sont rapidement arrivés sur place pour éteindre l'incendie, avant que les gendarmes ne clôturent la zone. Le suspect a été arrêté peu de temps après les faits, il a été placé en garde à vue et entendu. La victime a, quant à elle, été entendue ce matin, après avoir été vue par le médecin au CHT du Taaone. Les motifs de cette agression ne sont pas encore connus.

Publicité