Crash Air Moorea : la colère de l'association 987

justice moorea
Croix Air Moorea
©Association 987
Près de 10 ans après le crash du twin otter d'Air Moorea, un procès pourrait enfin se tenir. Mais, dans son ordonnance, le juge d'instruction s'est prononcé sur un non-lieu partiel pour trois personnes. De quoi provoquer l'ire de l'association 987 qui promet des révélations.
Si le juge d'instruction a cloturé l'instruction du crash d'Air Moorea, selon nos confrères de Tahiti Infos, le magistrat aurait signé lundi une ordonnance de non-lieu partiel pour trois personnes, et de renvoi pour six autres personnes devant le tribunal correctionnel.

Une aberration pour Nicolaz Fourreau, le président de l'association 987. "Ma colère dépasse tout. Ca fait dix ans qu'on nous promène (...) On peut s'interroger sur une justice aussi médiocre et lente".

Nicolaz fourreau


L'homme, en colère, promet également des révélations sur cet accident dramatique dans les prochains jours. Près de dix ans après l'accident qui a coûté la vie à 20 personnes, le 9 août 2007, le président de l'association des familles des victimes du crash assure que la parole se libère "souvent au dernier moment". "Il y a quelques jours, nous avons été contactés par une personne qui témoignera de propos dans des lieux confidentiels et précis, (...) et qui montrent la mise en cause de la direction dans cette affaire", affirme Nicolaz Fourreau.

nicolaz fourrea témoin


Les Outre-mer en continu
Accéder au live