Le haut-commissaire découvre comment Moorea fait face à l'épidémie

coronavirus moorea
Le haut-commissaire découvre la situation sanitaire de l'île soeur
Le docteur Biarez en compagnie du haut-commissaire à l'hôpital de Moorea équipés pour prévenir toute contamination. ©Polynésie la 1ère
Le haut-commissaire à Moorea pour faire un bilan de la situation sanitaire. Après le centre de dépistage et le vaccinodrome, il a pris la température de l’hôpital, notamment les conditions de travail du personnel soignant, vu les lits destinés à l'accueil des malades du covid et les renforts.

"A son arrivée, la délégation de l’État a été accueillie par M. Evans HAUMANI, maire de Moorea Maiao, avant de se rendre dans 2 centres de dépistage et de vaccination situés à la salle omnisport de Afareaitu. La fréquentation des centres de l’île est en baisse alors que moins de la moitié de la population de Moorea dispose d’un schéma vaccinal complet. En réponse à ce constat, un dispositif innovant, nommé « plan de mobilisation communautaire », consistant à tester et à vacciner les habitants des quartiers à leur domicile, a été mis en place par l’hôpital et la commune de Moorea Maiao.

Le haut-commissaire découvre la situation sanitaire de l'île soeur
©Polynésie la 1ère

 

Le haut-commissaire découvre la situation sanitaire de l'île soeur
©Haut-commissariat.

 

Le haut-commissaire a rencontré les équipes de proximité oeuvrant au sein du dispositif et a souligné leur rôle pivot pour rassurer et convaincre la population à se faire vacciner.

A ce sujet, écoutez Evans Haumani maire de Moorea :

Evans Haumani


Le haut-commissaire a poursuivi sa visite à l’hôpital où il a été accueilli par Philippe BIAREZ, médecin-chef de la circonscription médicale de Moorea- Maiao. Après avoir échangé avec l’équipe médicale, il a félicité l’ensemble des personnels soignants pour leur mobilisation continue. Ils ont exprimé leur satisfaction après l’arrivée de 7 renforts envoyés par l’État en Polynésie française. En effet, 2 infirmiers de Santé publique France et 5 vaccinateurs militaires de la sécurité civile ont été déployés pour des missions de soutien à l’hôpital et au dispensaire de Moorea.

Dominique Sorain


Le déplacement s’est poursuivi par une visite du centre communautaire de soin à Teavaro et par une rencontre avec les sapeurs-pompiers de Paopao. Accueilli par le lieutenant Roger HANERE, chef de corps de la brigade de Moorea Maiao, le haut-commissaire a souligné le professionnalisme et l’implication des 32 pompiers des casernes de Nuuora et Paopao, malgré plusieurs cas de COVID-19 signalés au sein des effectifs. Il a également rendu hommage au capitaine Hans FAUURA, ancien chef de corps de la brigade de Moorea Maiao, brutalement emporté par le virus.

Le haut-commissaire découvre la situation sanitaire de l'île soeur
©Haut-commissariat



Cette visite s’est conclue par un point de situation relatif à l’évolution de la pandémie sur les îles de Moorea et de Maiao, ainsi que par un temps d’échange avec les élus concernant la mise en place des mesures sanitaires destinées à freiner les contaminations aux îles du Vent, notamment la demande des élus pour que le statut sanitaire des personnes effectuant un déplacement à destination de Maiao soit vérifié avant leur départ.
Malgré une relative stabilisation de la situation épidémique, Dominique Sorain a appelé la population à demeurer extrêmement vigilante.

Le haut-commissaire découvre comment Moorea fait face à l'épidémie
©Haut-commissariat.

 

À ce jour, la vaccination constitue le seul rempart efficace contre la pandémie et les formes graves du variant Delta. C’est pour cela que
chaque citoyen est invité à se rendre dans les centres ou dispositifs de vaccination mis en place par l’État, le Pays et les communes."

Déjà 28 décès

28 personnes sont décédées des suites du covid à l'hôpital de Afareitu Moorea. Cet hôpital vient de recevoir des renforts. 5 pompiers, 2 infirmières en réanimation et 2 infirmières libérales.