Crash d'Air Moorea : manifestation silencieuse pour une "justice équitable, juste et loyale"

justice moorea
Association 987
©Heidi Yeng Kow
Une centaine de personnes se sont rassemblées vendredi 17 mars à midi devant le palais de justice de Papeete, pour manifester leur mécontentement après que le juge d'instruction ait prononcé un non-lieu partiel dans l'affaire du crash d'Air Moorea.
La centaine de personnes réunies devant le tribunal de Papeete à la mi journée comptait des proches des disparus, des amis mais aussi des anonymes.  Incompréhension et frustration sont des émotions partagées par tous face à la lenteur de la justice et à l’absence de condamnation jusqu’ici.

La date choisie n'est pas un hasard. Ils ont souhaité manifester devant le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas en visite officielle en Polynésie.
Crash d’Air Moorea, marche silencieuse pour manifester leur mécontentement

Une banderole accrochée résume les faits : 20 morts, 10 ans et aucune condamnation.
Association 987
©Maruki Dury

Pour l'association 987, il est "intolérable d'entendre un juge prononcer un non-lieu".

Dans son ordonnance, le juge d'instruction Thierry Fragnoli s'est prononcé sur un non-lieu partiel pour trois personnes et le renvoi pour six autres personnes devant le tribunal correctionnel.

L’association du crash de Air moorea du 9 août 2007 refuse d’en rester là et va faire appel de la décision du tribunal.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live