Rixe à Moorea : que s'est-il vraiment passé à Urufara ?

violence moorea
Moorea / Urufara / opunohu
©Polynésie la 1ère

C’est dans cette partie de la baie de Opunohu que, samedi 6 février en début d'après-midi, deux frères en sont venus aux mains. L’un d’eux a dû être évasané sur le CHPF de Taaone, gravement blessé à la tête. Un témoin qui a assisté à la scène, raconte. 

Selon un témoin de la rixe, les deux frères avait commencé à boire tôt le matin. Sous l'effet de l'alcool, les esprits s’échauffent  : de violents échanges verbaux, le ton monte jusqu’à l’altercation physique. Toujours selon le témoin, l’un des deux, le grand frère, aurait alors pris un débris de bouteille de bière pour frapper son petit frère. Il lui assène un coup au visage laissant une profonde entaille qui va de l’arcade sourcilière à la gorge. Une blessure qui provoque une saignement important. 

Heureusement, le forcené est vite maitrisé. Les pompiers sont alertés et la victime est prise en charge et évacuée sur Tahiti par voie aérienne. Quant à l’attaquant, il est rapidement interpellé par les gendarmes de Moorea. Selon nos informations, il est encore entendu, ce dimanche matin, à la caserne de Pao Pao. Il serait, selon d’autres témoins, un agresseur connu par le voisinage. Il aurait blessé à plusieurs reprises et avec d’autres objets comme des couteaux d’autres personnes à plusieurs reprises.

Selon la femme de la victime, le jeune homme hospitalisé au CHPF serait dans un état grave mais stable. L’enquête suit son cours.