publicité

Mort d'Agnès Varda, monument du cinéma

Le monde du cinéma est en deuil, vendredi 29 mars, avec la disparition d'Agnès Varda à l'âge de 90 ans. Réalisatrice, photographe, plasticienne, elle était une pionnière, reconnue dans le monde entier comme une cinéaste majeure.

Agnès Varda, lors du festival international du film de Marrakech, le 2 décembre 2018. © AFP/FRANCETVINFO
© AFP/FRANCETVINFO Agnès Varda, lors du festival international du film de Marrakech, le 2 décembre 2018.
  • Polynésie la 1ère avec francetvinfo
  • Publié le , mis à jour le
Agnès Varda aimait la vie passionnément. L'un de ses derniers voyages, elle l'a fait avec l'artiste JR à 88 ans. Visages, Villages, un film itinérant fait de rencontres, pour l'amour des gens. Dans les années 1960, elle est l'une des rares femmes réalisatrices de la Nouvelle Vague. Elle impose son style dès son deuxième film, Cléo de 5 à 7, la promenade dans Paris d'une chanteuse qui attend des résultats médicaux.
 
Cléo de 5 à 7 (1962)

Agnès Varda a deux grands amours, le cinéma, et le réalisateur Jacques Demy. Ensemble ils ont eu un fils, Matthieu. En 1985, elle découvre la jeune Sandrine Bonnaire, dans Sans toit ni loi. La réalisatrice aimait beaucoup ce personnage de Mona incarné par l'actrice française.
 
Sans toit ni loi (1985)

 

Elle n'a jamais abandonné la photographie


Femme d'image, elle a commencé par la photographie, avant de passer aux films puis au numérique. Toujours curieuse, toujours enthousiaste, Agnès Varda a réalisé de nombreux documentaires. Mais elle n'a jamais abandonné la photographie.

En 2017, elle a reçu l'Œil d'or au Festival de Cannes pour son film avec JR Visages Villages (2017) .En 2018, elle danse sur la scène des Oscars, qui l'honorent pour l'ensemble de sa carrière, comme à Berlin la même année.
 
Visages Villages (2017)

 

Une pluie d'hommages


Après la mort d'Agnès Varda, de nombreux acteurs, réalisateurs et membres du monde du spectacle et du cinéma lui ont rendu hommage sur Twitter. "Oh! Non... Agnès ! Je te dis merci à jamais...", peut-on lire sur le compte Twitter de Pierre Lescure, président du Festival de Cannes.
 

Le compte officiel du Festival de Cannes a lui aussi rendu hommage à la réalisatrice : "Tristesse immense. (...) Agnès aimait les images, les mots et les gens. Elle est de ceux dont la jeunesse ne s’éteint pas".
 

La Cinémathèque de Paris, repère des réalisateurs de la Nouvelle Vague dont Agnès Varda faisait partie, a tweeté "Agnès Varda 1928 - 2019. Immense tristesse". Ce message apparaît au-dessus d'une photo de cette dernière, sur la plage face à la mer, assise dans son fauteuil signé "Agnès V."
 

"Bouleversé, accablé, endeuillé : ces sentiments qui accompagnent la certitude que nous venons de perdre l'une des plus grandes artistes de notre époque. Agnès Varda, je vous témoigne mon respect, ma reconnaissance et mon admiration", a écrit le ministre de la Culture, Franck Riester.
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play