publicité

Le mouvement des gilets jaunes à la Réunion : "légitime" selon Victorin Lurel

C’est ce qu’a déclaré Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-mer durant le quinquennat de François Hollande, lors d’une conférence de presse au Sénat, ce mercredi 28 novembre.

© Réunion La 1ère
© Réunion La 1ère
  • Polynésie la 1ère, Serge Massau
  • Publié le
La ministre des Outre-mers, Annick Girardin, est arrivée à La Réunion, ce mercredi 28 novembre. Un déplacement qui fait suite à la crise sociale qui dure depuis 12 jours sur l'île. Après avoir atterri à 10h (heure locale), elle est partie à la rencontre des quelque 2.000 "gilets jaunes" qui l'attendaient. "Je suis là pour écouter les Réunionnais et les Réunionnaises, je suis là pour dialoguer avec eux plusieurs jours, je suis là pour faire avec eux parce que c'est faire ensemble qui permettra à La Réunion de se relever de cette crise de plusieurs jours", a-t-elle déclaré.

Quelques jours plus tôt, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que des militaires allaient être prochainement déployés à La Réunion, où des violences secouent l'île en marge du mouvement des "gilets jaunes". Ce mercredi, Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-mers sous le quinquennat Hollande, a estimé que le mouvement des "gilets jaunes" à La Réunion était légitime et que le gouvernement ne pouvait pas répondre à une crise sociale uniquement par l’envoi de forces de l’ordre.
 

Interview


Après plus d’une semaine de blocages, le président de la Région Réunion a décidé un gel des taxes sur le carburant. Comment fonctionne ce dispositif ? Est-ce que d’autres régions pourraient s’en inspirer ? Le sénateur et ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel répond à ces questions.
 

Interview





 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play