Municipales : horaires d'ouverture et fermeture des bureaux de vote

élections
Urne, bulletin vote
©Christophe Marquand
Le second tour des élections municpales aura lieu le 28 juin prochain. Les électeurs de 26 communes de Polynésie française concernées seront accueillis de 8 heures à 18 heures. D'autres communes fermeront plus tard. 
A l’occasion du deuxième tour des élections municipales, qui aura lieu le dimanche 28 juin, les électeurs des 137 bureaux de vote des 26 communes de Polynésie française concernées, seront accueillis de 8 heures à 18 heures, à l’exception des bureaux de vote des communes suivantes dont les horaires de fermeture seront :
 
  • Iles du Vent
Arue 19h00

Mahina19h00

Moorea-Maiao19h00

Paea 20h00

Papara19h00

Papeete19h00

Taiarapu-Ouest20h00

Taiarapu-Est20h00
 
  • Iles sous le Vent
Uturoa19h00

Rappel des modalités du vote

Dans les communes de 1000 habitants et plus, les électeurs doivent présenter au président du bureau, au moment du vote, un titre permettant de justifier de leur identité en application de l’article R. 60 du code électoral. 

Les titres acceptés sont les suivants :

- carte nationale d'identité en cours de validité ou périmée depuis moins de 5 ans ;
- passeport en cours de validité ou périmé depuis moins de 5 ans ;
- carte d’identité de parlementaire avec photographie, délivrée par le président d’une assemblée parlementaire ;
- carte d’identité d’élu local avec photographie, délivrée par le représentant de l’Etat ;
- carte du combattant de couleur chamois ou tricolore ;
- carte d'invalidité civile ou militaire, avec photographie ;
- carte d'identité de fonctionnaire de l’Etat avec photographie ;
- carte d'identité ou carte de circulation avec photographie délivrée par les autorités militaires;
- permis de conduire ;
- carte vitale avec photographie.

Dans les communes de moins de 1000 habitants, l’électeur n’est pas tenu de présenter une pièce d’identité. Il convient simplement au président du bureau de vote de constater qu’il connaît la personne qui se présente ou, à défaut, d’obtenir son identité par tout moyen à sa convenance.