Nicole Sanquer : "Je veux défendre les projets de notre circonscription"

gouvernement de polynésie
Nicole Sanquer
©Polynésie 1ère
Nicole Sanquer ne sera pas remplacée par un autre ministre. Comme annoncée lundi 17 juillet, la député laisse son portefeuille ministériel mais souhaite garder son siège à Tarahoi. Analyse.
La députée a officiellement quitté ses fonctions de ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports pour pouvoir siéger au Palais Bourbon, mais aussi à Tarahoi. Tea Frogier, l'actuel ministre du Travail et de la Formation professionnel reprend donc l’Education alors que le président Edouard Fritch récupère la Jeunesse et les Sports.

Pourquoi cette solution ? Les choses peuvent-elles encore évoluer ?

Analyse


A propos de ce jeu de chaise musicale, Nicole Sanquer, la désormais ex-ministre redescendue à Tarahoi poussant ainsi le maire de Papara vers la sortie de l’Assemblée de Polynésie, s’est exprimée dans les journaux télévisés. "Je retournerai à l'Assemblée le 15 août, nous avons un mois pour réfléchir sur la situation du maire de Papara".


Sur le plateau de Polynésie 1ère, l'élue est également revenue sur sa nouvelle mission à l'Assemblée nationale, aux côtés notamment de sa consoeur Maina Sage et de l'indépendantiste Moetai Brotherson. "Avec Maina Sage, nous défendrons l'accord de l'Elysée à Paris, c'est à Moetai brotherson de voir s'il veut soutenir cet accord."

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live