Nouvel An chinois : découverte de la danse chinoise

fêtes de fin d'année
danse chinoise
©Polynésie la 1ère

A cause des restrictions sanitaires liées à la Covid, beaucoup de festivités ont dû être annulées et le nouvel an chinois n'échappe pas à la règle. Malgré tout, certaines d'entre elles ont tout de même pu se dérouler avec notamment la danse chinoise qui fait de plus en plus d’adeptes.

Même si elles n'ont pas pu se dérouler comme d'habitude, elles ont de tout même lieu. Et, les festivités du jour de l’an chinois se poursuivent avec notamment la danse chinoise qui fait de plus en plus d’adeptes au fenua. Une trentaine de filles d’origine chinoise, tahitienne ou encore française, suivent les cours d’Yvette Cheong Amouy, professeure de danse chinoise à l’association Kuo Min Tang. Une discipline qui allie grâce et agilité, et mélange danse classique et traditionnelle. 

"La danse chinoise apporte un plus dans la souplesse, il y a beaucoup d'étirements, de mouvements acrobatiques. Ca se rapproche un peu de la danse classique (...) Il faut savoir qu'à la base la danse chinoise est partie du classique, pas européen mais chinois", souligne Yvette Cheong Amouy. 

Interview

 

Les cours se font uniquement le samedi. Pour plus d’informations, rendez-vous à l’association Kuo Min Tang à Papeete.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live