polynésie
info locale

Nouvelle-Zélande : l'auto-stoppeur colérique avait aussi volé un sac de couchage

insolite
Nouvelle-Zélande : l'auto-stoppeur colérique avait aussi volé un sac de couchage
Cédric Rault-Verpre a trouvé un nouveau surnom à la Nouvelle-Zélande : « Nazi Zealand ». C'est ce qu'il a déclaré à la sortie du tribunal. © IAIN MCGREGOR/FAIRFAX NZ
En Nouvelle-Zélande, l'auto-stoppeur français colérique reconnaît avoir volé un sac de couchage. Il s'est acquitté de ses amendes et a été libéré vendredi.




En Nouvelle-Zélande, le routard français déterreur de panneau de signalisation a été libéré vendredi après sa comparution devant les juges de Christchurch. Cédric Rault-Verpre a plaidé coupable pour vandalisme et vol.

Le routard, âgé de 27 ans, a piqué un coup de sang spectaculaire mardi dernier, dans la petite ville de Punakaiki, sur la côte ouest, car il était frustré que personne n'accepte de le prendre en stop. Il a essayé pendant 4 jours de suite, sans succès, et il a fini par insulter des passants puis, de rage, il a déterré un panneau de signalisation, pour le jeter dans la riviere.

Il a aussi caillassé d'autres panneaux. Cédric Rault-Verpre a aussi avoué avoir volé un sac de couchage dans un magasin à Auckland. Une personne restée anonyme a remboursé sa dette et les dommages et intérêts pour les panneaux de signalisation - soit une facture de 4 000 dollars environ.

C.Lafargue / ABC Radio Australia

 

Publicité