Nucléaire : l’Etat devra payer 33 millions à deux familles de vétérans

nucléaire tahiti
nucléaire
Essai nucléaire à Moruroa
Près de 33 millions de francs cp c’est le montant que l’Etat devra débourser pour indemniser des ayant-droits d’anciens travailleurs du nucléaire. Le tribunal administratif de Papeete a rendu sa décision mardi 13 septembre.
La juridiction a suivi les recommandations du rapporteur public. Le tribunal administratif a décidé d’accorder près de huit millions de francs Pacifique à la veuve d’un ex-salarié du Centre d’Expérimentation du Pacifique. L’homme était un gros fumeur mais le tribunal a estimé que le lien entre son tabagisme et son cancer du poumon n’était pas avéré. Les magistrats ont estimé qu’après avoir été exposé à huit essais nucléaires, le défunt bénéficiait de la présomption de causalité instaurée par la loi Morin, le cancer du poumon dont il était atteint figure bien sur la liste des maladies radio-induites.

Dans le deuxième dossier, c’est le fils d’un ancien salarié qui recevra une indemnisation : plus de 25 millions de francs cp. Le combat a débuté par son père, ancien salarié atteint d'une leucémie aigue. Toutes ses demandes avaient été rejetées de son vivant. Mardi 13 septembre, le tribunal administratif a reconnu qu’il avait droit à réparation suite aux préjudices imputables à son exposition aux radiations ionisantes.
Indemnisation vétérans

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live