Objectif zéro tabac en Nouvelle-Zélande

santé
Objectif zéro tabac en Nouvelle-Zélande
©Polynésie la 1ère
Un phénomène "inexorable dans tous les pays du monde" d'après Bertrand Dautzenberg, pneumologue et tabacologue.

Bertrand Dautzenberg, pneumologue, tabacologue et secrétaire général d'Alliance contre le tabac, a affirmé vendredi 10 décembre sur franceinfo que la fin du tabac "est quelque chose d'inexorable dans tous les pays du monde". Nos voisins néo-zélandais, relativement précurseurs en la matière, sont les premiers à afficher clairement cet objectif. Jeudi 9 décembre 2021, le gouvernement a précisé ses mesures pour interdire progressivement la vente de tabac et créer des générations sans tabac : relèvement de l’âge minimum pour acheter des cigarettes, baisse des taux de nicotine, diminution des points de vente. 

"Smokefree 2025"

 

Le but est que d’ici 2025 moins de 5% des Néo-Zélandais fument. Selon le gouvernement néo-zélandais, les mesures fortes qui existaient déjà comme les emballages neutres et les prix exorbitants des cigarettes, ont ralenti la consommation, mais pas suffisamment. 

Actuellement, la règlementation en vigueur interdit aux Néo-Zélandais de moins de 18 ans d'acheter du tabac et à compter de 2027, cet âge limite augmentera d'un an tous les ans, a indiqué la ministre de la Santé Ayesha Verrall.

Nous voulons nous assurer que les jeunes ne commencent jamais à fumer, nous allons donc criminaliser la vente ou la fourniture de produits du tabac (…). Nous réduisons également l’attrait, la dépendance et la disponibilité (…) du tabac.

Ayesha Verrall, ministre de la santé néo-zélandaise

 

Le fabricant de tabac "British American Tobacco New Zealand" a pour sa part estimé que ces mesures étaient "non testées, infondées et sans aucune preuve scientifique de leur efficacité". D'après lui, cela ne ferait que "pousser à la vente (de tabac) au marché noir", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dans le monde, le tabac tue plus de huit millions d'usagers tous les ans, selon les statistiques de l'OMS. S'y ajoutent 1,2 million de morts du tabagisme passif.