Omicron au fenua : le maire de Maupiti reste vigilant

coronavirus
Invité du journal : Woullingson Raufauore, Maire de Maupiti
Invité du journal : Woullingson Raufauore, Maire de Maupiti ©Polynesie1ere
C’est désormais officiel. Le variant circule au fenua. La semaine dernière, les autorités avaient des suspicions avec 4 cas dont 3 touristes et un résident. La Polynésie compte désormais plus d’une vingtaine de cas positifs au variant Omicron.

C’est ce qu’a confirmé lundi 20 décembre, le ministre de la Santé Jacques Raynal. Un variant moins agressif que le Delta mais qui se propage plus vite. Les capacités de l’hôpital sont, elles, plus réduites que lors du pic la crise en août dernier, a alerté le ministre. Les autorités de la Santé prévoient une conférence de presse ce mercredi à 11h. À ce jour, les cas avérés sont invités à se confiner à domicile pour les résidents du fenua et dans leur établissement hôtelier pour les touristes.

Le reportage de Gilles Tautu

Parmi les cas détectés, un se trouverait actuellement à Bora Bora et un à Maupiti. En direct dans notre journal de 7h, Woullingson Raufau//ore, le maire de l’île, ne peut pour l’heure confirmer qu’il s’agit du variant, il attend encore le retour des tests qui devrait arriver en fin de semaine. En attendant, il a pris les mesures nécessaires pour protéger sa population. 

Woullingson Raufauore, maire de Maupiti