L'opérette, c'est la fête

musique
Isa Fleur et Philippe Béranger lors de leur venue en Polynésie en 2008
Isa Fleur et Philippe Béranger lors de leur venue en Polynésie en 2008 ©MEP
A l'invitation de Musique en Polynésie, Isa Fleur et Philippe Béranger vous proposent de découvrir ou de redécouvrir l'opérette à travers trois spectacles proposés mardi 23 au conservatoire, jeudi 25 au Méridien Tahiti et samedi 27 au Manava resort de Moorea. 
"L'opérette c'est la fête" était le titre d'une série d'émissions présentées par le musicologue et spécialiste du genre Jacques Rouchouse » sur France culture durant les années 80.

Isa Fleur et Philippe Béranger ont voulu retracer en un programme l'histoire de cet art que les esprits chagrins considèrent (à tort !) comme mineur depuis ses origines à nos jours.

Ils proposent ainsi grace à Musique en Polynésie, un voyage musical pour découvrir ou redécouvrir les maîtres du genre en partant d'Hervé (le compositeur toqué) pour arriver à Francis Lopez en passant par Offenbach, Lecocq, Messager,Yvain, Scotto et bien d'autres pour les compositeurs, sans oublier les paroliers et librettistes ô combien importants comme Meilhac et Halévy ou l'inventif Albert Willemetz.

L'opérette Viennoise ne sera pas oubliée ainsi que la comédie musicale d'hier et aujourd'hui.

Un programme festif où le public pourra constater que l'opérette est bien le sourire de la France !

« L'opérette est une fille de l'opéra comique , une fille qui a mal tourné mais les filles qui tournent mal ne sont pas sans agrément... » disait Camille St Saens...

Trois concerts à Tahiti et Moorea
Mardi 23 mai 20h00 au conservatoire artistique de Tipaerui

Jeudi 25 mai 17h00 au Méridien Tahiti

Samedi 27 mai 18h00 à l'hôtel Manava resort de Moorea


Tarifs pour ce concert :

Familles parents et enfants  forfait : 5000 francs,  jeunes et étudiants : 1000 f, adhérents et élèves adultes de la classe de chant : 2000 francs
non adhérents : 3500 francs

La billetterie est aussi ouverte une heure avant le concert

- Site : www.musique-en polynesie.info

LE PROGRAMME : 

La naissance de l'opérette :

Avec le Duo du Grenadier (extrait de « Mam'zelle Nitouche » de Hervé)

Offenbach :

L'air du Brésilien , la Veuve du Colonel, l'Air du Baron (Vie Parisienne)
Le muletier et la jeune personne , Le conquérant et la jeune Indienne (La Périchole)
(Karaoké du public sur le dernier extrait)

L'opérette française classique :

-L'Abbé Bridaine (extrait des « Mousquetaires au couvent de Louis Varney)
– Chanson politique (extrait de la « Fille de Madame Angot de Charles Lecocq)
– Duetto de l’âne (extrait de « Véronique » d'André Messager)
– Duo des moutons et dindons (extrait de « la Mascotte » d'Edmond Audran
– Nous avons fait un beau voyage (extrait de « Ciboulette » de Reynaldo Hahn)

L'opérette Viennoise :

- Prendre le thé à deux (extrait du « Pays du sourire » de Franz Lehar )
- Heure exquise (extrait de la « Veuve Joyeuse » de Franz Lehar ) avec Karaoké public
-Medley de « l'Auberge du Cheval blanc » (Ralph Benatsky)

L'opérette des années folles :

– Par le trou (extrait de « Pas sur la bouche » de Maurice Yvain)
– Duo des palétuviers (extrait de « Toi c'est moi » de Moïse Simons)
– Dans la vie faut pas s'en faire (extrait de « Dédé » d'Henri Christiné)
(Karaoké sur ce dernier extrait)

Les Opérettes Marseillaises :

–      Medley « Un de la Canebière » de Vincent Scotto (Avec karaoké)

La Comédie musicale américaine :

– J'aurais voulu danser (extrait de « My fair Lady » de Frédéric Loewe
– Tea for two (extrait de « No no Nanette » de Youmans)
–      C'est magnifique (extrait de « Can Can » de Cole Porter)
–      
et Francis Lopez :

– La Belle de Cadix
– Rossignol de mes amours (Karaoké)
– Mexico (extraits du « Chanteur de Mexico »)
–      Les artistes (extrait de « la belle Otéro)

Les Opérettes et comédies musicales récentes :

– On n'a plus quinze ans (extrait de « Douchka » de Georges. Garvarentz)
Un amour de comédien (extrait de « Scaramouche » de Georges. Liferman)
– Le temps des cathédrales (extrait de « Notre Dame de Paris » de Richard Cocciante)
et surprise…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live