Pacifique : trois naufragés sauvés grâce à leur "SOS" écrit sur la plage d’une île déserte

insolite
SOS pacifique / sauvetage
©Twitter Department of Defence
Les gardes-côtes américains et l’armée australienne ont travaillé ensemble pour récupérer les trois pêcheurs micronésiens, disparus depuis le 29 juillet.
L'histoire est digne d’un scénario de blockbuster hollywoodien. Trois marins de Micronésie, portés disparus depuis trois jours, ont pu être secourus grâce à un immense "SOS" écrit sur le sable, ont annoncé les autorités australiennes et américaines ce mardi 4 août. 

Le 29 juillet, les trois hommes avaient entrepris un voyage de 42 kilomètres entre les atolls de Polawat et Pollap, sur un bateau de sept mètres de long, avant de dévier de leur trajectoire et manquer de carburant. Ils se sont finalement échoués sur l’île inhabitée de Pikelot, longue de 300 mètres, située à 190 kilomètres de leur destination et à plus de 100 kilomètres de la première île habitée.
 

Les autorités américaines du territoire de Guam avaient lancé des recherches dès le samedi 1er août, sans succès, rapporte la chaîne de télévision CNN. Un avion de l’US Air Force opérant depuis la base aérienne d’Andersen a finalement repéré les naufragés grâce au message inscrit dans le sable, le dimanche.
 
"Nous étions vers la fin de notre cycle de recherche", a déclaré le pilote du KC-135 dans un message sur la page Facebook de la base. "Nous avions prévu de rentrer pour éviter des averses et c’est à ce moment-là que nous avons regardé en bas et que nous avons vu une île, alors nous avons décidé de vérifier et c’est là que nous avons vu le SOS et un bateau juste à côté sur la plage". 

Un hélicoptère du navire "HMAS Canberra" a ensuite pu atterrir sur la plage pour apporter de la nourriture et de l’eau aux militaires et vérifier qu’ils n’étaient pas blessés. Les trois hommes ont été récupérés par un patrouilleur micronésien puis ramenés "chez eux auprès de leur famille", le 3 août.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live