Port autonome : signature d'un protocole de fin de conflit

social
port autonome dockers containers
Zone de commerce international. ©POLYNESIE LA 1ère

La grève a été évitée au Port Autonome, avec la signature d'un protocole de fin de conflit, ce jeudi 10 juin. Un préavis de grève avait été déposé il y a 2 jours, réclamant, notamment, le renforcement de la sécurité en zone sous douane.

Un protocole de fin de conflit a été signé ce jeudi 10 juin, au Port Autonome. Le préavis de grève déposé mardi dernier est donc levé, apprend-on par voie de communiqué.

L’intersyndicale composée de la confédération des syndicats indépendants de Polynésie (CSIP) et de la fédération des syndicats des travailleurs de la manutention portuaire (FSTMP), avait déposé, le 8 juin dernier, un préavis de grève auprès du directeur général du Port autonome de Papeete, portant sur plusieurs points de revendication.

Des discussions ont eu lieu, ce jeudi 10 juin, entre le ministre des Grands travaux, René Temeharo, la ministre du Tourisme, du travail, Nicole Bouteau, et Cyril Le Gayic et Mahinui Temarii, représentants de l’intersyndicale.

Tous les points de revendication du préavis ont été discutés. Ceux relatifs aux précédents protocoles d’accord ont fait l’objet d’un bilan sur les engagements pris et les parties se sont entendues sur un calendrier actualisé des travaux à mener relatifs aux problématiques liées à la sécurité sur le terminal de commerce international.  

En fin de semaine dernière, un docker avait été grièvement blessé alors qu'il circulait en scooter sur la zone et qu'un chariot élévateur l'ait percuté. Les syndicats avaient dénoncé le manque de contrôle de la sécurité.