Pour chasser et cuisiner les poulpes, c'est Juliano qu'il faut !

pêche raiatea
Juliano a la main pour pêcher et cuisiner les pieuvres
©Polynésie la 1ere

Son père pêchait déjà les fe'e, Juliano Teriitemoehaa a repris le flambeau. Il chasse les poulpes afin de les vendre ou les manger. Et pour les attraper ou les cuisiner, il sait y faire !

En temps normal, Juliano Teriitemoehaa entretient les bords de route à Uturoa. Mais il arrondit ses fins de mois en pêchant des pieuvres et autres poulpes. D'une part pour sa consommation personnelle, d'autre part pour honorer les commandes des clients qui eux aussi veulent cuisiner cet octopus. Mais pas que. Car c'est une marchandise prisée pour la pêche, c'est un très bon appât de par son excellente tenue sur l'hameçon. En effet, cet animal dit caoutchouteux quand il est cru est très résistant aux mâchoires des poissons. Contrairement aux autres appâts (poissons, poulet, etc.) on ne le change pas souvent et il est très apprécié des proies recherchées.

Nid de poulpe

 

Juliano explique qu'il peut pêcher toujours dans la même zone, car une fois le trou vidé de son propriétaire, d'autres poulpes viennent assez rapidement s'y loger ! A priori la migration se ferait également la nuit. Au cours de notre chasse, le pêcheur avait repéré les emplacements la veille pour ne pas rentrer bredouille (!), une pieuvre avait déménagé et une autre, une fois harponnée avec l'aiguillon métallique et après avoir lâché l'encre, s'est sauvée par une issue de secours.

Pour chasser et cuisiner les poulpes, c'est Juliano qu'il faut !
©Polynésie la 1ere

Mais Juliano, en fin limier et connaisseur de la zone et des mœurs de cet animal marin, l'a retrouvé un peu plus tard et un peu plus loin dans un autre habitat.

A toutes les sauces

 

Selon la taille du poulpe, le prix moyen est de 1000 cfp la pièce. Il faut quelques heures à Juliano pour attraper ce mets très apprécié de certains consommateurs. Il y a beaucoup de manières de le préparer. Mais avant de le cuire, il est conseillé de battre l'animal, une fois mort, avec un bâton pour attendrir la chair. Pour ceux qui veulent en consommer le jour même. Sinon, un ou plusieurs jours au congélateur donnent le même résultat (le froid casse les fibres) sans se fatiguer.

Pour chasser et cuisiner les poulpes, c'est Juliano qu'il faut !
©Polynésie la 1ere

Le poulpe se mange bouilli en vinaigrette, à l'armoricaine (sauce tomate) et localement on le cuisine au curry avec un lait de coco. Pour cette dernière recette, il faut une cuisson au court bouillon durant 30 à 40 minutes, puis faire revenir les morceaux avec un peu d'huile, de l'ail, de l'oignon et du gingembre. Assaisonnement à volonté. 

Rajouter le lait de coco en fin de cuisson et laisser mijoter quelques minutes seulement sans faire bouillir le lait.