La première ministre Néo-Zélandaise porte un manteau traditionnel Maori

océan pacifique
Jacinda Ardern et son mari à Buckingham Palace
©DANIEL LEAL-OLIVAS / POOL / AFP
Invitée à Buckingham Palace par la reine Elizabeth II, Jacinda Ardern s’y est rendue vétue d’une cape Karowai Maori. Un symbole fort qui a fait son effet.


Il ne faut pas toujours de grands discours pour insuffler un vent de progrès. Parfois, un simple vêtement suffit. Quoique celui-ci n'a rien de simple: la cape karowai Maori, portée jeudi 19 avril, au Buckingham Palace à Londres par Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise, transporte avec lui toute une symbolique de pouvoir, de traditions, et maintenant, de progressisme.
En enfilant pour le sommet du Commonwealth, ce vêtement traditionnel, la très populaire leader de Nouvelle-Zélande sait très bien qu'elle envoie un message fort de sens.
Jacinda Ardern reçue par Elizabeth II
©Daily Edge

Cette cape, appelée Kahu Huruhuru est un vêtement traditionnel Maori, porté par les leaders de cette population des îles polynésiennes. Ici, Jacinda Ardern représente fièrement le peuple indigène de son pays.
La cape, prêtée par le club de Ngati Ranana London Maori, est composée de plumes de kiwis, l'un des oiseaux les plus précieux dans la culture Maori, chargés de transporter les messages entre dieux et humains. Ces plumes, sacrées, sont ramassées sur des oiseaux tués par accident ou par des prédateurs, ces animaux étant protégées.


Huffington Post 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live