Présidentielle : que contiennent les déclarations de patrimoine des candidats ?

politique
Présidentielle : que contiennent les déclarations de patrimoine des candidats ?
Pour la première fois, la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique a publié les déclarations de patrimoine des onze candidats à l'élection présidentielle. On y apprend notamment que François Asselineau détient deux appartements en Polynésie.
Depuis ce 22 mars, le patrimoine de chaque candidat à l'élection présidentielle est public.
Il suffit de se rendre sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique pour consulter les déclarations. 
Des déclarations qui portent sur la totalité de leurs biens (immobiliers, épargne, prêt, assurance-vie, collections).

François Asselineau, par exemple, du parti Union Populaire Républicaine et représenté par Jérôme Grasior en Polynésie, déclare notamment détenir deux appartements en Polynésie. Un F3 de 72 m², acheté en VEFA (Vente en Etat Futur d'Achèvement), en 2005, pour 22,3 millions de Fcp. Et un F2 de 55m², acheté là encore en VEFA, en 2010, pour 21,7 millions de F. Il possède également 65% des parts d'un appartement de 203m2 à Paris, estimé à 178 millions de Fcp et 75 % d'une résidence secondaire de 160m2 en province estimée à 11,9 millions de Fcp. 

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France, représenté par Teiva Manutahi en Polynésie, est propriétaire
d'une maison dans l'Essonne et de plusieurs appartements à Paris. Son patrimoine immobilier dépasse les 238 millions de Fcp. Le patrimoine immobilier le plus important de tous les candidats, selon leurs déclarations.

François Fillon, candidat Les Républicains et représenté par le Tapura en Polynésie, a bénéficié de "prêts familiaux" pour 3,5 millions de Fcp en septembre 2016 afin de payer "ses dettes fiscales". Dans sa déclaration patrimoniale figurent également plusieurs prêts. Son patrimoine immobilier est constitué notamment d'un manoir dans la Sarthe, évalué à 89,4 millions de Fcp.

Marine Le Pen, candidate du Front National et soutenue localement par le Tahoeraa, déclare un patrimoine de 72 millions de Fcp de biens immobiliers (une maison de 633 m2 dans les Hauts-de-Seine, une propriété de 120 m2 dans les Pyrénées-Orientales, ainsi que des parts dans des SCI). Sur ses comptes, Marine Le Pen totalise 2,3 millions de Fcp.


Emmanuel Macron, candidat d'En Marche ! et soutenu en Polynésie par Tau Hotu Rau de Tauhiti Nena, déclare pléthore de comptes bancaires et d'instruments financiers. Aucun bien immobilier.

Parmi les autres candidats, non représentés en Polynésie :
Nathalie Arthaud, candidate Lutte Ouvrière, déclare être propriétaire
d'un appartement de 48m2 en banlieue parisienne, évalué à 29,5 millions de Fcp. Elle possède une épargne inférieure à 1,1 million de Fcp.

Jacques Cheminade, est p
ropriétaire d'un appartement de 61 m2 à Paris, évalué à 50 millions de Fcp, et d'une collection d'objets préhistoriques et précolombiens.

Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste, possède des parts dans un appartement de 108 m² en banlieue parisienne, acquis avec sa conjointe. Il possède en son nom propre un autre appartement dans le Finistère évalué à 14,4 millions de Fcp.

Jean Lassalle a un 
patrimoine immobilier évalué à 83,5 millions de Fcp (un appartement, deux maisons de 226 et 300 m2 et un terrain agricole). 

Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, possède un appartement parisien évalué à 99,8 millions de Fcp et 
une résidence secondaire en province, évaluée à 22,6 millions de Fcp.

Philippe Poutou, candidat-ouvrier du Nouveau Parti Anticapitaliste, ne déclare pas de bien immobilier. Un capital de 2,8 millions de Fcp et une voiture estimée à 1 million de Fcp.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live