polynésie
info locale

Prison de Papeari : la grogne du collectif Vaiarii nui i te mata ara

société
Collectif Vaiarii nui i te mata ara
Quelques membres du collectif devant la prison de Papeari , ce matin ©Gilles Tautu
Alors qu'elle doit être inaugurée demain par le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, le collectif "Vaiarii nui i te mata ara" regrette que peu d'emplois aient été offerts aux habitants de la commune. 
Le centre de détention « Tatutu » sera inauguré demain à Papeari et peu d’emplois auraient été offerts aux habitants de la commune dénonce le président de l’association.

24 heures avant l’inauguration officielle du centre de détention « Tatutu » à Papeari, l’association Vaiarii Nui i te Mara Ara dénonce les engagements que l’Etat aurait pris, sans les tenir.
Il s’agit d’emplois qui auraient été promis à la population de la commune. L’association dénonce également l’immobilité des élus du pays.
Eugène Tetuanui, président de l’association Vaiarii Nui Te Mata Ara s’explique au micro de Gilles Tautu.

ITW Eugène Tetuanui


Le collectif avait déjà fait parler de lui lors du démarrage des travaux de la prison.
Les opposants à la construction du centre pénitentiaire de Papeari s'étaient illustrés en bloquant l'accès, et en se disant même prêts à en découdre avec les forces de l’ordre qui étaient sur place. 


Ils avaient empêché la libre circulation des camions transporteurs qui avaient dû attendre qu’une discussion responsable entre manifestants et le commandant du détachement de gendarmes se tienne pour que l’accès au chantier leur soit rendu.

Le centre de détention « Tatutu » de Papeari, sera inauguré à 11h demain par le Ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas en visite officielle de 4 jours en Polynésie. 
Au programme de la matinée, des discours suivis d’une prestation de Hakka présentée par le personnel du centre pénitentiaire.
 
Publicité