Quatre tahitiens pour « Les révoltés de la Bounty »

danse
Quatre tahitiens pour les "Révoltés de la Bounty"
Vaheana Fernandez, Eva Ariitai et Teiva LC joueront dans la comédie musicale ©Cybèle Plichart
Les très célèbres "Révoltés de la Bounty" peuvent-ils se retrouver aussi dans une comédie musicale à succès identique au "Bossu de notre dame" ou à "Robin des Bois" ? Les producteurs ont terminé le casting des chanteurs Tahitiens. Les représentations pourraient démarrer en 2019 à Paris.
Le succès tient parfois à une bonne idée ! Les révoltés de la Bounty version comédie musicale, a séduit  Teiva LC. Le chanteur repéré au casting de « The Voice » en 2014 a six albums à son actif, dont les deux derniers enregistrés au Japon. Pour lui, participer à une comédie musicale est un nouveau défi.

Teva Salmon aussi fait parti du lot, ainsi que deux autres jeunes chanteuses particulièrement prometteuses comme Vaheana Fernandez, convaincue elle aussi par la qualité des chansons. Les rôles ont été attribués comme suit :

  • Teiva LC, prénommé Teiva dans la comédie musicale, interprétera le roi de Tahiti et le père de Vaema, la fille qui tombe amoureuse du lieutenant Fletcher Christian, Tarita alias Maimiti dans le film avec Marlon Brando) ;
  • Vaheana Fernandez, qui conserve également son prénom, jouera la reine et la mère de Vaema ;
  • Eva Ariitai interprètera Vaema, fille de Teiva et de Vaheana;
  •  et Teva Salmon, Mana, jouera le médiateur, celui qui détient le savoir et échange avec le botaniste de la "Bounty", David Nelson, pour les plants de 'uru
Deux ans de travail

Les producteurs du projet travaillent dessus depuis deux ans. Sept chansons ont déjà été enregistrées sur 30, elles devraient achever de convaincre les piliers de l’industrie musicale.

La troupe parisienne de Tumata Robinson est aussi pressentie pour le spectacle. 40 à 50 personnes devraient investir la scène dans la capitale française avant d’entamer une tournée dans toute la France. Mais une production de deux milliards de francs cp ne se décide pas rapidement.
 
Quatre tahitiens pour « Les révoltés de la Bounty »