Uturoa sans maire

élections raiatea
mairie d'Uturoa
©Polynésie la 1ère

A Raiatea, le Conseil d'Etat a confirmé l'annulation du scrutin municipal suite à des procurations irrégulières. Un certain nombre d'habitants ne voient pas l'intérêt de retourner aux urnes, les candidats, eux, se disent confiants. 

Officiellement, à la tête d'Uturoa, il n'y a plus de conseil municipal seulement une délégation nommée par l'Etat. Son but : gérer les affaires courantes. C'est le schéma classique après des élections annulées. Un moment d'entre deux où la compétition électorale va reprendre peu à peu de la voix. Un maire pourrait être ensuite élu dans moins de trois mois. 

"Pour nous les travailleurs, on est un peu stressé mais on verra après avec le maire qui sera élu", confie Gabriel Mou Fat, employé municipal. La justice a annulé les élections suite à des procurations litigieuses. Aux municipales de 2020, seules dix voix séparaient Matahi Brotherson et Sylviane Terooatea. Les deux candidats restent confiants aujourd'hui.

"Au moins, cela va confirmer le choix de la population. Je pense que la population est sereine et continuera à nous faire confiance", estime le maire sortant, Matahi Brotherson. L'ancienne Tavana, Sylviane Terooatea, demande à la population de retourner aux urnes. "Je suis certaine que l'élection aura lieu au moins de juin car le délai de trois mois. Notre liste est prête à sillonner les quartiers d'Uturoa pour que la population nous redonne sa confiance".