polynésie
info locale

Le reggae bientôt inscrit au patrimoine de l'UNESCO ?

musique
drapeau rastafarin / reggae
©WIKIPEDIA
Alors que les autorités polynésiennes défendent l’inscription du ori tahiti au patrimoine immatériel de l’humanité, une autre possible inscription est en réflexion... Elle ne concerne pas la Polynésie, il s'agit du reggae.
Ils sont réunis jusqu'au 1er décembre à l'île Maurice pour débattre sur la sauvegarde du patrimoine vivant à travers le monde. La Polynésie française a obtenu l'inscription du marae Taputapuatea au patrimoine immatériel de l'UNESCO. Mardi 27 novembre, Heremoana Maamaatuaiahutapu, le ministre de la Culture, expliquait sur la plateau du journal télévisé de Polynésie la 1ère que désormais le Pays militait pour l'inscription du ori tahiti au patrimoine immatériel de l’humanité.

Un autre sujet est en débat auprès des 24 états membres : l'inscription du reggae... Le comité de sélection de l'UNESCO devrait prendre sa décision ce mercredi 28 novembre.
 

Pourquoi le reggae ?


Il symbolise de nombreux combats contre les inégalités, de nombreuses luttes à travers l'histoire mais aussi la rébellion des peuples opprimés, que tous les rastafariens de la planète ont associé à l’empereur éthiopien Haile Selassie, le Negus, dont le discours à l’assemblée générale des Nations Unies, le 4 octobre 1963, a inspiré le célèbre "War" de Bob Marley. 

Le reggae a émergé dans les années 60 avant de connaître un succès mondial. L'artiste français, Serge Gainsbourg, en a fait une Marseillaise. Le label UNESCO pourrait contribuer à mieux protéger la culture reggae.
 
Publicité