publicité

Rentrée scolaire : la commune de Mahina lutte contre l'obésité infantile

Comme l'an dernier, la commune a réuni les propriétaires de roulottes afin d'interdire la vente de bonbons et de frites avant 8h30 du matin

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • S.M
  • Publié le
Ce n'est plus un secret : la Polynésie française est le mauvais élève de l'obésité. Près de 60% des personnes en sont atteintes, et ça ne va pas en s'améliorant. 

La commune de Mahina, lucide face à ce fléau, a réitéré sa volonté de limiter aux élèves l'accès aux aliments gras tôt le matin. C'est pourquoi, comme l'an dernier, elle a exhorté les propriétaires de roulottes - dans le cadre du projet Tama'a tano noa - à ne pas vendre de frites et de bonbons avant 8h30. 

L'année passée, le projet avait rencontré un franc succès : les roulottes avaient préféré servir aux enfants un vrai petit déjeuner (pain, fromage, confiture) que le sempiternel casse croûte hachis frites saturé de matières grasses. 




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play