Réouverture des frontières au 1er mai : les professionnels sont mitigés

économie
Taxis Taximètre
©Polynésie la 1ère

Certains ont hâte de reprendre une activité normale, d'autres ont peur que le virus circule à nouveau. 

L’ouverture des frontières au 1er mai fait couler beaucoup d'encre. Le haut commissaire avait évoqué la nouvelle lors de sa dernière allocution. Il en a également été question lors de la rencontre entre le président du Pays Edouard Fritch et le Premier ministre Jean Castex. 

Il n'y a pas eu de réponse de la part de l'Élysée. La nouvelle est attendue par de nombreux professionnels du tourisme, mais certains sont encore réticents car l’ouverture des frontières signifie aussi le retour potentiel des contaminations. C’est le cas du Président du Syndicat des taxis, Calixte Guilloux. Malgré une chute de 80% de son chiffre d’affaire due à l'absence de touristes étrangers, il préfère que les frontières restent fermées en attendant que la population soit suffisamment protégée contre le Virus. 

 

Calixte Guilloux, président du syndicat des Taxis