Les représentants de l'agriculture polynésienne reçus à l'Elysée, sans Macron

agriculture
Les représentants de l'agriculture polynésienne reçus à l'Elysée, sans Macron
©FB Emma Maraea
Grosse déception pour ces ultramarins, qui espéraient tant rencontrer le président Emmanuel Macron... Retenu à Bruxelles, il leur a tout de même adressé un message vidéo, dans lequel il affirme que l'ambition du gouvernement est d'oeuvrer à une souveraineté alimentaire outre-mer.
Les représentants des productions agricoles d’outre-mer ont été reçus à l’Elysée, sans Emmanuel Macron, mais en présence de la ministre des Outre-mer et du ministre de l’agriculture. Cette rencontre s’est déroulée ce vendredi soir à Paris, à la veille de l'ouverture du 57ème salon de l’agriculture.

Les ultramarins conviés à cette rencontre ont finalement dû se contenter d'un message vidéo du président, retenu à Bruxelles où les négociations sur le budget pluriannuel de l'UE s'éternisent.

"Nous sommes en train de nous battre pour un budget qui vous concerne, pour défendre la Politique agricole commune, pour défendre aussi les régions ultrapériphériques", terme qui désigne les Outre-mer dans l'Union européenne, leur a-t-il dit par vidéo interposée, depuis le bureau de la délégation française à Bruxelles.

"Oeuvrer à une souveraineté alimentaire outre-mer"

Alors qu'il n'avait pas pu se rendre sur le stand des Outre-mer au salon de l'agriculture l'année dernière, le chef de l'Etat avait décidé d'inviter directement les ultramarins à l'Elysée la veille de l'ouverture du salon, où il se rendra samedi.

C'est finalement son épouse Brigitte qui a rencontré les ultramarins au palais présidentiel, en compagnie des ministres des Outre-mer Annick Girardin, et de l'Agriculture Didier Guillaume.

Dans son message, M. Macron a rappelé l'ambition du gouvernement "qui est d'oeuvrer à une souveraineté alimentaire outre-mer et de continuer à investir pour favoriser les productions locales".


"A travers mes différents déplacements, j'ai pu constater la force de notre agriculture ultramarine"

Emmanuel Macron, via message vidéo depuis Bruxelles


Emma Maraea, la directrice générale de l’établissement de la vanille de Polynésie, était un peu déçue de ne pas avoir rencontré Emmanuel Macron. Elle s'est consolée avec la présence de son épouse Brigitte, à qui elle a remis les cadeaux prévus pour le président.

Ses propos sont recueillis par Kessy Weishaupt et Nordine Bensmail.

Emma Maraea


Maina Sage, députée de Polynésie, était également présente. Pour elle, et malgré l’absence du Président, ce rendez-vous est un geste positif en direction de la filière agricole ultra-marine.

Maina Sage