Réunion Covid-19 : lycée Diadème fermé et réclamations des syndicats

coronavirus
réunion tripartite
©Polynésie la 1ère
Suite aux nombreux cas constatés au sein de l’établissement et à l’internat le lycée du Diadème à Pirae ferme ses portes finalement, ce mardi soir. L'annonce a été faite lundi aux syndicats par le président du Pays, Edouard Fritch. De syndicats qui ont aussi fait des réclamations.
Lundi 19 octobre, le Haut-commissaire et le président du Pays ont rencontré les tavana, les responsables des églises mais aussi les syndicats. Une longue journée qui s'est terminée vers 19h, lundi soir. Heure à laquelle s’est achevée la réunion avec les syndicats, qui étaient d’ailleurs tous présents. En fin de réunion, le président Edouard Fritch leur a également annoncé que le lycée du Diadème fermerait ses portes ce mardi soir car plusieurs cas de Covid-19 y ont été détectés. Le lycée pourrait même être un cluster.

La gestion des cas actifs et, de facto, des places au centre hospitalier du Taaone est donc la priorité des autorités. Il faut ralentir la propagation du virus. Pour cela, les syndicats avaient un certain nombre de propositions, voire de réclamations. "Plus de transparance sur les informations, c'était nécessaire, une meilleure communication. Ils ont retenu aussi qu'il y avait trop d'ambiguité notamment sur les tests, et améliorer le nombre de tests", explique Mireille Duval, représentante CSTP FO au CHPF du Taaone. 
 

Interview


"Les réclamations sont les mêmes que lorsque nous avons déposé le préavis de grève avec les autres syndicats, c'est-à-dire le masque partout et pour tous, les caméras thermiques au niveau de l'aéroport (...) On est réintervenu aussi sur le fait qu'il fallait augmenter les tests", estime de son côté Maheanuu Routier, de la CSTP FO. 
 

Interview


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live