Ruée sur le gaz : "les stocks sont suffisants et les livraisons maintenues"

coronavirus
gaz
La pénurie de gaz est créée par les achats massifs. ©DAVID CHANG/POLYNESIE LA 1ère
Depuis le confinement, les stations et magasins sont pris d'assaut par une population qui stocke le gaz. La société Gaz de Tahiti appelle au sens civique : "ça ne sert à rien de stocker, bientôt nous n'aurons plus de bouteilles consignées. Le stock est suffisant et nos livraisons maintenues."
"Au niveau des stocks, nos cuves sont pleines. Nous avons un stock suffisant jusqu'à fin avril," assure Judith Siu, de Gaz de Tahiti, qui précise que les livraisons sont maintenues tous les jours.

Pourtant, suite à un effet de panique à Tahiti et Moorea, mais aussi dans les îles, certaines familles achètent et stockent les consignes.

Depuis, la société Gaz de Tahiti a mis en place des mesures restrictives : limiter à 2 bouteilles par famille, "mais on ne peut pas contrôler chaque famille. Je demande donc à ce que les gens soient plus raisonnables dans leurs achats et ne constituent pas trop de stock chez eux. Ceux qui ont les moyens de se constituer un stock ont un stock pour plusieurs mois et ceux qui n'ont pas les moyens se retrouvent devant des stations vides, déplore Judith Siu. Ca ne sert à rien d'avoir autant de bouteilles. On ne peut pas les changer."

Ce que redoute Gaz de Tahiti, c'est une pénurie de bouteilles consignées : les bouteilles disponibles sur le territoire restent chez les particuliers et celles commandées en France sont pour le moment bloquées à cause du coronavirus.

"On a besoin que la population se calme un peu pour satisfaire tout le monde," conclut Judith Siu.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live