Sébastien Lecornu : " le seul moyen de s'en sortir, c'est la vaccination"

gouvernement
S Lecornu et E Fritch
©P.1

A sa descente d'avion, le ministre des Outre-mer s'est exprimé sur la situation sanitaire, la réouverture des frontières, la venue l'été prochain d'Emmanuel Macron et la question du nucléaire, domaine où "la vérité doit tous nous réunir" a t'il dit.

La crise sanitaire :

 

Dès sa descente d'avion jeudi soir, Sébastien Lecornu s'est exprimé sur la gestion de la crise sanitaire :

"Cette visite marque symboliquement et opérationnellement la réouverture progressive des activités en Polynésie française. Une réouverture dans un champ sanitaire très bordé, très organisé (...) Si on fait tout cela, c'est pour reprendre une activité touristique rapidement, c'est important pour l'emploi, la meilleure des relances c'est de reprendre l'activité mais il ne faut pas le faire au mépris de la santé de nos concitoyens et des touristes".

"On a fait des choix courageux, toujours guidés par la protection des populations et afin de ne jamais être en situation d'être dépassés sur le plan hospitalier

En fermant les frontières, on a tenu à protéger la population de l'arrivée des variants.

Aujourd'hui ce que je constate c'est que les taux d'incidence sont très bas, beaucoup plus bas que partout et que dès qu'on arrive à détecter quelques cas, la mise en isolement fait qu'il n'y a pas de circulation active des variants (...) le seul moyen de s'en sortir c'est la vccination, il n'y en a pas d'autres.

On ne manque pas de doses en Polynésie. Il y a eu un effort important accompli par le gouvernement de la République pour que le Pacifique : Wallis et Futuna, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie soient en quelque sorte prioritaires; considérant que l'éloignement de la métropole commandait un effort logistique important".

La réouverture des frontières :

 

Nous sommes sur un chemin progressif. Je ne vous done pas de date parceque je n'arrive pas à savoir quand nous aurons de 75 à 80% de la population vaccinée. Si on fait des projections, on voit que l'on peut arriver à 100 % de la population cible vaccinée au mois d'août. Je souhaite que l'on puisse aller beaucoup plus vite. Puisqu'il y a les doses, on est normalement en situation d'aller très très vite mais c'est aussi une affaire de responsabilité inividuelle".

 

La visite d'Emmanuel Macron :

 

Sébastien Lecornu a par ailleurs confirmé la venue prochaine d'Emmanuel Macron en Polynésie :" on va préparer la visite du chef de l'Etat cet été en Polynésie française" a t'il déclaré.

Le nucléaire :

 

Sur la question du nuléaire, le ministre des des Outre-mer explique :

"On va reprendre le temps de travailler avec des prises de parole construites, on ne va pas confondre vitesse et précipitation, on aura cette semaine des rencontres importantes avec les associations, avec les services de l'Etat, avec l'armée et j'aurai un certain nombre de propositions à faire parceque au mois de juin nous aurons aussi l'occasion à Paris de traiter cette question du nucléaire au calme, à froid et on en parlera avec la visite du Président de la République.

Nous prendrons le temps de traiter calmement ce problème (...) nous ne nous dérobons pas lorsque l'on nous pose des questions. Il faudra répondre aux questions en transparence, en sincérité, en vérité avec les Polynésiens parce que au fond : la vérité doit tous nous réunir"