10 ans après, le pluri-linguisme à l'école doit encore s'imposer

culture tahiti
Orero 2015 : Oratrice n°13 Herehia MAI
Orero 2015 : Oratrice n°13 Herehia MAI ©Polynésie 1ère
L’enseignement du reo maohi en milieu scolaire et l’état des lieux pour les générations futures, ce sera le thème de l'émission Api Nui, cet après-midi à partir de 16 heures.Tauarii Lee recevra deux spécialistes de la question, Richard Deane et Noëlle Vaki.

Richard Deane et Noëlle Vaki vont débattre en langue tahitienne d’un sujet qui a marqué l’actualité ces derniers jours : le bilan de 10 ans d’enseignement des langues tahitiennes dans les écoles.
John Doom, le directeur de l’académie tahitienne pense qu’il y a tout de même des points positifs. Par exemple, les orero enseignés et pratiqués dans les écoles qu'il trouve "magnifiques", mais qu'il ne serait pas "capable", pour certains d'entre eux, de faire aussi bien que les jeunes. De plus, pour lui, ce n'est pas tout à fait vrai que le tahitien n'est plus pratiqué dans la zone urbaine de Papeete. Les gens le parlent encore mais avec l'emploi majoritaire du français dans l'administration, l'une des langues l'emporte sur l'autre.

Ecoutez John Doom au micro d’Abinera Tematahotoa :

reo maohi à l'école


Api Nui, sur le thème de l’enseignement du reo maohi en milieu scolaire ainsi que l’état des lieux pour les générations futures, c’est donc tout à l'heure à 16 heures.
Vos questions et réactions sont attendues au 40 86 16 00…
Ratification de la Charte des langues régionales et minoritaires
Donnez votre avis grâce à la grande consultation en ligne jusqu’au 23 octobre 2015 :

http://www.textes.justice.gouv.fr/textes-soumis-a-concertation-10179/ratification-de-la-charte-des-langues-regionales-et-minoritaires-28401.html

Lors du conseil des ministres du vendredi 31 juillet 2015, Christiane Taubira a présenté le projet de loi portant ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires. Ce projet de loi engage la France a appliquer 39 mesures des 98 que comporte la Charte européenne afin consacrer le droit aux citoyens d’employer une langue régionale ou minoritaire dans le vie privée ou publique. Christiane Taubira a décidé d’organiser une consultation publique afin que chacun puisse faire part de ses commentaires sur les 39 mesures que le texte propose de ratifier.

Pour constituer la liste des langues pour lesquelles les 39 mesures s’appliqueront, le gouvernement souhaite interroger les autorités des territoires sur lesquels des langues régionales ou minoritaires sont parlées. Une consultation est lancée, avec l’ensemble des parties prenantes à l’application de la Charte européenne (ministères et représentants des collectivités territoriales compétentes pour la promotion des langues régionales…). La liste des langues produite sera alors annexée au texte de ratification.

Le dossier de presse du projet de loi portant ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires

La consultation des 39 mesures choisies par le gouvernement
Les Outre-mer en continu
Accéder au live