polynésie
info locale

16 cas de leptospirose signalés en Janvier

santé Tahiti
lepto
©(D.R.)
La situation reste épidémique selon le dernier bulletin émis par le bureau de veille sanitaire qui rappelle que 2 décès sont à rapporter, 11 personnes ont été hospitalisées dont 3 en réanimation. Le nombre de cas n'est pas le plus élevé de la décennie: en Janvier 2013, 21 cas avaient été rapportés.
Le bureau de veille sanitaire demande de "rester vigilant" et recommande d'éviter autant que possible les contacts de la peau avec de l'eau ou de la boue qui peuvent être souillées. En pratique, ne pas marcher pieds nus dans de l'eau boueuse, ne pas se baigner ou pratiquer des sports aquatiques à l'embouchure des rivières, etc. Il faut consulter un médecin rapidement dès que l'on constate les signes suivants: une fièvre élevée qui apparaît brutalement, avec un malaise; des douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre; de forts maux de tête.

Sur le front du chikungunya, l'épidémie est en forte décroissance sur les Iles du Vent, les Iles sous le Vent et les Tuamotu Gambier. La circulation du virus est toujours active aux Marquises et aux Australes avec forte augmentation du nombre de cas signalés sur Rurutu. En Polynésie Française, on estime que 25% de la population polynésienne a consulté pour des premiers signes cliniques du chikungunya depuis la déclaration de l'épidémie, début Octobre 2014

épidémie
Enfin la circulation du virus reste toujours faible pour la dengue.
Publicité