27ème congrès des communes : les maires accusent

politique tahiti
congrès communes
le 30ème congrès des communes aura lieu à Rikitea ©wikipedia
Crispation du gouvernement après le vote de la résolution du 27ème congrès des communes. Les tavana souhaitent être reconnus et associés comme acteurs du développement. Les maires demandent également à préciser et élargir certaines compétences déjà exercées par les communes.
"Une vision partagée de l’avenir à bâtir". Le titre est sans équivoque… Les communes ne veulent plus être considérées comme quantité négligeable par le Pays. Elles demandent : "A ce que d’ici trois mois au plus haut niveau du Pays et des communes soit décidées les modalités de ce travail qui permettra de définir la vision partagée de l’avenir à bâtir". Tepuaraurii Teriitahi, membre du comité de rédaction de la synthèse, explique précisement de quoi il en ressort 

Le texte est fort, il se veut un appel qui pourrait séparer des amis s’il n’était pas entendu. Benoit Kautai, maire de Nuku Hiva, en dit un peu plus au micro de notre journaliste 

Le gouvernement à déjà répondu en partie aux demandes des tavana, mais entre participation, partenariat et transfert de compétences les responsabilités sont différentes. C'est ce qu'explique notamment, Teva Rohfritsch ministre de la Relance économique.
 

Concernant la fiscalité : le principe de taxes communales sur les activités économiques liées aux ressources des communes ainsi que l’impôt foncier perçu par elles ont eu l’aval du gouvernement.  

L'ULTIMATUM DES TAVANA : Une résolution votée au congrès

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live