Accusé d'avoir agressé sexuellement une petite fille, il écope de six mois de prison

justice tahiti
tribunal de papeete
©Polynésie 1ère
Le tribunal correctionnel de Papeete a condamné mardi 19 mai un homme de 50 ans pour avoir agressé sexuellement une enfant de 3 ans et demi. L'accusé a écopé de deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis.
Mardi 19 mai, un homme d'une cinquantaine d'années a été condamné par le tribunal correctionnel de Papeete à deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. Le quinquagénaire est accusé d'avoir agressé sexuellement une petite fille de trois ans et demi. Les faits remontent à 2011 aux Îles sous le Vent.
 
Appelé à la barre du tribunal, l'homme, qui a demandé pardon à sa petite victime, s'explique. A l'époque, ce retraité militaire confie ne plus avoir de relations sexuelles avec sa femme. Une abstinence qui dure alors depuis dix-huit mois et qui devient difficile pour le quinquagénaire, confiant devoir se soulager seule. A la même période, le couple garde des enfants à la maison. C'est à partir de ce moment-là que tout dérape. A plusieurs reprises, l'homme caresse l'un des enfants, une petite fille de trois ans et demi. C'est le père de la petite qui portera l'affaire devant la justice. D'abord intrigué par les troubles du comportement de sa fille, le père de la victime se verra confier par son enfant des faits étranges : cette dernière lui raconte que son tonton Jean-Marie* lui demande de toucher son "zizi". Des faits que l'agresseur présumé ne niera pas.

Après une détention préventive de quatre mois à la prison de Nuutania, l'homme a échappé mardi à un retour à la case prison. Le tribunal l'a condamné à deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. Il lui est également interdit de rentrer en contact avec la victime et d'avoir des contacts avec des mineurs.


* Pour des raisons de protection de la victime, les prénoms des protagonistes on été changés

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live