Affaire Haddad Flosse : les prévenus gagnent du temps

justice tahiti
Affaire Haddad Flosse : les prévenus gagnent du temps
Archive ©Polynésie 1ère
Ce jeudi matin, la cour d’appel de Papeete a jugé irrecevables les citations directes du parquet général. Les magistrats ont aussi rejeté la demande d’examen sur le fond de ce dossier.
Gaston Flosse, Hubert Haddad et les cinq autres prévenus seront–ils un jour traduits en justice pour les faits de corruption qui leur sont reprochés dans l’affaire de l’annuaire de l’OPT ? Théoriquement oui. Mais en matière de justice on n’est sûr de rien... Ce qui s’est passé jeudi matin est un peu incompréhensible pour le commun des mortels mais c’est le droit qui a primé dans cette affaire. On écoute Maître Francis Szpiner :

Une victoire pour les avocats de la défense qui considèrent que le droit a triomphé. Une victoire aussi pour Gaston Flosse qui gagne du temps. Il est au micro de Patita Savea :

Pour son avocat, Maître François Quinquis, c'est l'avocat général qui leur a fait gagner du temps :

Le parquet a cinq jours pour se pourvoir en cassation. Ou sinon, tout le dossier redescend chez le juge d’instruction qui recommence tout à zéro : les auditions notamment pour des faits qui remontent à 1995 …De longues procédures en perspective, alors que ce procès a déjà demandé des années de travail.

En conclusion, les prévenus gagnent du temps, et surtout Gaston Flosse ne sera pas déclaré à nouveau inéligible avant les prochaines élections territoriales auxquelles il compte se présenter en 2018 à l’âge de 87 ans.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live