publicité

Affaire Honotua : relaxe générale

Après sept ans de procédure, c'est le soulagement pour les dix prévenus de l'affaire Honotua, ce matin, au tribunal de Papeete. La cour vient de prononcer une relaxe générale. Le procès, débuté en février, pointait les conditions d'attribution du câble Honotua à la société Alcatel Lucent.

Relaxe générale dans l'affaire Honotua. © Miri TUMATARIRI, Polynésie 1ère
© Miri TUMATARIRI, Polynésie 1ère Relaxe générale dans l'affaire Honotua.
  • LG, MT
  • Publié le , mis à jour le
L'entreprise Alcaltel risquait plus d'1 milliard de FCP d'amende. En février, le tribunal avait également requis des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 2 millions de FCP d'amende et des privations de droits civiques à l'encontre des neuf autres prévenus : Emile Vernaudon, Alphonse Teriierooiterai, Jean-Alain Frébault, Jean-Paul Barral, Georges Puchon, et d'anciens cadres d'Alcaltel passés consultants Jean-Claude Billy, Henri Savary, Jean Godeluck et Georges Krebs. Tous ont donc été relaxés pour les faits de favoritisme et recel de favoritisme, ce matin.
La cour a estimé qu'il n'y avait aucune irrégularité dans l'attribution de ce marché et que l'entreprise Alcaltel avait proposé l'offre la moins chère.

C'est donc une issue logique pour Me Thibaut Millet, avocat de Georges Puchon, interrogé par Miri Tumatariri.

Me Thibaut Millet, avocat de Georges Puchon


Le Parquet a 2 mois pour faire appel.

Le marché public d'1,8 milliards de FCP avait été attribué à Alcaltel, en 2008. La procédure judiciaire, elle, a duré sept ans.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play