Affaire Sofipac : mêmes peines requises en appel pour la majorité des prévenus

justice tahiti
Affaire Sofipac
©Polynésie la 1ère
L'affaire Sofipac est jugée en appel depuis ce mercredi 18 avril 2018. Le procureur a requis les mêmes peines qu’en première instance pour quatre des cinq prévenus. Il demande un alourdissement de peine pour Yolande Wong Lam, déjà condamnée dans une autre affaire d'escroquerie.
C'est la plus grande affaire d'escroquerie à la défiscalisation qu'ait jamais connu le territoire : 3,8 milliards de francs se sont évaporés dans la nature.

L'ancien patron de la société financière du Pacifique, William Bernier, a été condamné en première instance à deux ans de prison, en septembre 2017. La justice lui reproche d'avoir, avec sa principale complice, monté plus de 300 dossiers fictifs et autant de fausses factures.

En appel, ce mercredi 18 avril 2018, le procureur a requis les mêmes peines qu’en première instance pour quatre des cinq prévenus.

L’affaire Sofipac devant la cour d’appel

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live