Apiculture : du rififi dans les ruches

environnement tahiti
Apiculture : du rififi dans les ruches
Apiculture : du rififi dans les ruches ©Polynesie La1ere
Les apiculteurs réclament la professionnalisation de la filière. Ils sont toutefois divisés et dénoncent une règlementation discriminatoire d’une île à l’autre. Tous redoutent l’infestation de leurs ruches par des parasites importés.
 
Les apiculteurs de Polynésie française réclament la professionnalisation de leur secteur pour lutter contre le risque d’importation et de dissémination de parasites à même de décimer les ruches.

Le risque de propagation à grande échelle d’un parasite extérieur à de multiples essaims est bien réel dans la mesure ou la vente d’abeilles et de matériel potentiellement contaminés, n’est pas contrôlée.

L’importation de miel est quant à elle strictement règlementée, tout comme la vente de miel d’une île réputée infestée par la loque américaine dans une île voisine où cette maladie n’est à priori pas encore présente.
 
Apiculture : du rififi dans les ruches
Apiculture : du rififi dans les ruches
Les Outre-mer en continu
Accéder au live