L’appel du 18 joints

polémique tahiti
l4appel du 18 joints
©polynesie.la1ere
Le jour est choisi pour le jeu de mot  bien sûr. L’association Tahiti Herb Culture profite de l’occasion pour faire passer son message sur la légalisation du cannabis thérapeutique.


 

L’autre 18 juin…interdit par la police


Tous les ans ils ont pris pour habitude faire leur « appel du 18 joints » le jour anniversaire de l’appel du général de Gaulle.
L'association Tahiti Herb Culture milite depuis plusieurs années maintenant pour la légalisation du cannabis à but thérapeutique.

Le rassemblement a été interdit par le maire de la ville de Papeete et par le haut-commissaire. Du coup, quelques sympathisants, se sont quand même réunis autour du nouveau Président de l'association Narii Hatete devant la stèle de Pouvanaa A Oopa. Un dépôt de gerbe symbolique, en écho au traditionnel dépôt de gerbe qui commémore l'appel du 18 juin du général de Gaulle.
 

Légaliser le cannabis à but thérapeutique


Derrière ce happening médiatique, l’association veut attirer le regard sur les valeurs du cannabis utilisé de manière thérapeutique. Narii Hatete propose des massages à base d'huile de cannabis. C'est ainsi qu'il se soigne lui, et qu'il soigne des patients atteints de diverses pathologies. Beaucoup voudraient que ce remède soit autorisé légalement car il permet de soulager de nombreuses douleurs chroniques.

Regardez ce reportage Brigitte Olivier et Patrick Tsing Tsing :
©polynesie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live