Après le déluge, le nettoyage

catastrophes naturelles arue
Après le déluve, le nettoyage
Les équipes techniques de la commune de Arue nettoient une servitude après les fortes pluies de la nuit de mardi à mercredi. ©PTT
Les interventions se sont enchaînées toute la journée pour les services techniques des villes de Papeete, Pirae, et Arue, où des trombes d'eau se sont abattues en deux heures à peine dans la nuit de mardi à mercredi.
Après une nuit pluvieuse, c'était l'heure du nettoyage mercredi dans les communes de Papeete, Pirae et Arue. 

Selon Météo France, 115 litres de pluie par m2 sont tombés sur la commune de Papeete en seulement deux heures. A Pirae, ce sont pas moins de 190 litres au m2 qui se sont abattus. Un épisode orageux très localisé mais d'une intensité rare.

Les services techniques de Arue étaient à pied d'oeuvre pour nettoyer la voirie et intervenir auprès de la population. Pour eux, ce sont les services de l'équipement qui n'ont pas fait leur travail.
 

"Au niveau des services communaux, on fait correctement nos curages, régulièrement. Par contre, au niveau du territoire, il faut tout le temps les rappeler, rappeler... Jusqu'à présent, difficile de les faire intervenir."

Hens Yue Kung, responsable propreté de la commune de Arue.


Même constat de Roselyne Brodien, habitante de la commune. "On a beau courir après l'équipement, [ils ne] bougent pas" explique cette femme qui a passé la nuit debout à tenter de protéger son habitation.

Le reportage de Melissa Chongue et Patrick Tsing Tsing.
 
Après le déluge, le nettoyage

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live