Aquaculture à Hao et algoculture à Tubuai

économie tahiti
La ferme aquacole chinoise d’Hao entrainera des expropriations
La ferme aquacole chinoise d’Hao entrainera des expropriations ©Polynesie1ere
Le projet aquacole de Hao est sur les rails. Il ne reste plus qu’à finaliser un certain nombre d’autorisations avant que les premiers coups de pioche ne soient donnés. Par ailleurs, un autre projet de culture d'algues cette fois, devrait voir le jour à Tubuai.



Actuellement, un groupe d'architectes locaux travaillent déjà sur le projet aquacole pour installer des bassins d'écloserie. Au total, 150 milliards cfp seront investis par la société Tian Rui (Jui) à Hao. A titre d’exemple, c’est 3 fois le coût de l’hôpital de Taaone, autant dire que le projet est titanesque.
Une fois les permis acceptés, les travaux pourraient commencer dès les mois de mai ou juin :

Projet aquacole Hao et algoculture


Le ministre du développement des activités primaire, Frédéric Riveta, répondait à Maruki Dury.

Par ailleurs, aujourd'hui Frédéric Riveta dans le cadre d'une tournée gouvernementale aux Australes, évoque l'idée de mettre en place la culture d'algues dans cet archipel. Des algues particulières au goût citronné, très prisées aussi bien là-bas qu'à Tahiti.
A Tubuai, avec la délégation gouvernementale, Frédéric Riveta doit visiter le site dédié à ce projet.
Projet qui doit être lancé dès cette année, puisqu'un agent du service de la pêche s’est d’ailleurs rendu à Nouméa pour se former à l’algoculture.

Le ministre du développement des activités primaires, Frédéric Riveta a présenté sa vision du projet au micro de Maruki Dury :

Projet aquacole Hao et algoculture


Ce projet se mettra en place grâce aux financements du Pays et de l’Etat.