Arctique: Anne QUEMERE abandonne sa tentative du passage du Nord Ouest

mer tahiti
anne
En Mars 2011, Anne Quéméré s'élance du Pérou pour rejoindre Makemo, archipel des Tuamotu, qu'elle atteindra en Mai ©D.R.
La navigatrice quimpéroise Anne Quéméré, qui tentait depuis le 24 juin, au départ de l'extrême grand Nord canadien, de franchir en solo et en kayak le passage du Nord-Ouest dans l'océan Arctique, a décidé de mettre un terme à son expédition en raison de mauvaises conditions météo sur son parcours.
La navigatrice était bloquée depuis le 13 juillet à Tuktoyaktuk, un hameau inuit à l'embouchure de la rivière Mackenzie sur la côte Nord du Canadadant une hypothétique amélioration des conditions de vent contraire pour poursuivre sa route.
              
"La saison estivale étant déjà bien entamée et l'attente ne pouvant durer éternellement, j'ai décidé de reporter ma traversée du passage du Nord-Ouest à l'été prochain", écrit-elle vendredi sur son site www.anne-quemere.com.
              
Célèbre pour ses transatlantiques à la rame en 2002 et 2004, puis en kite-boat (canot tracté par une voile de cerf volant), avec l'Atlantique d'abord, en 2006, puis le Pacifique entre le Pérou et la Polynésie en 2011, Anne Quéméré s'était attaquée à une navigation difficile et hasardeuse, dans la banquise en débâcle et sur un frêle esquif de 5 mètres de long.
              
Le premier à franchir ce passage mythique, qui raccourcit de quelque 4000 km la route entre l'Asie et l'Europe, fut l'explorateur polaire norvégien Roald Amundsen, qui mit 3 ans (1903-1906) à parvenir à ses fins.
              
Contre toute attente, Anne Quéméré s'est trouvée confrontée cette année dans les hautes latitudes, non à une barrière de glace, mais à une barrière d'un vent puissant et contraire, accompagné de fortes précipitations, la contraignant à des efforts démesurés et vains à la pagaie pour avancer.
              
"Ma décision (de report de son expédition à l'été 2015) que j'imaginais beaucoup plus difficile à prendre, devait faire son petit bonhomme de chemin depuis quelques temps déjà, car elle m'a semblé arriver comme une évidence au vu de ma situation actuelle", précise-t-elle sur son site.

Avec AFP
              
                
Les Outre-mer en continu
Accéder au live