Municipales à Arue : le Conseil d'Etat saisit le procureur

politique arue
Arue, Teura Iriti élue maire
©polynésie.la1ère
Deux colistières de Teura Iriti, actuellement tavana d'Arue, ont été déclarées inéligibles pour deux ans. Yolande Bennett et Tevaitetua Hart sont accusées de fraude aux procurations. Teura Iriti ne serait pas impliquée dans l'affaire mais l'enquête se poursuit...

Teura Iriti a été élue maire d'Arue en juin 2020, face à Philip Schyle. 79 voix séparaient les deux têtes de liste mais le bureau de Teura Iriti avait été soupçonné de fraudes électorales. 

115 procurations irrégulières

 

Dans cette affaire, le Conseil d'Etat rend inéligible pour deux ans les deux colistières de Teura Iriti, maire d'Arue. Yolande Bennett et Tevaitetua Hart sont soupçonnées d’être impliquées dans le dossier de procurations frauduleuses - 115 procurations ont été jugées irrégulières par les magistrats.

Teura Iriti toujours éligible

 

Teura Iriti en revanche reste éligible. Cette dernière se dit soulagée que la décision du Conseil d’Etat tombe. Après des mois d’attente : "on va pouvoir se remettre au travail". Aux yeux de la mairesse, c'est une décision juste, puisque "nous avons toujours été droit dans nos bottes" a-t-elle assuré. 

Interview de Teura Iriti


Quant à l’avocat de Philip Schyle, Maître Dominique Bourion, il s'est dit "satisfait" de la décision du Conseil d’Etat, même s’il n’a pas obtenu l’inéligibilité de Teura Iriti : "On aurait voulu l'inégibilité de Teura Iriti même si effectivement, c'était difficile de prouver qu'elle était au courant de ce qu'il se passait."

Interview de Me Bourion, avocat de Philip Schyle

 

Mais l'enquête se poursuit puisque le Conseil d'Etat a transmis le dossier au Procureur de la République : "Je ne prononcerai pas le mot 'injustice', puisqu'il est fort. Le Conseil d'Etat est [quand même] allé plus loin que ne l'a fait le tribunal administratif. Il y a une forme d'instatisfaction mais ce qui me console, c'est que cette affaire va se retrouver dans les mains du Procureur. L'affaire n'est pas terminée."

Interview de Philip Schyle


Retour aux urnes

 

Le Conseil d’Etat confirme donc le retour aux urnes à Arue. Il conforte ainsi la décision du tribunal administratif de Papeete qui avait, en février dernier, annulé le second tour de scrutin dans la commune.

De nouvelles élections municipales se tiendront, d'ici fin janvier 2022. Le Haut-Commissaire doit programmer une date dans les trois mois après la notification de la décision du Conseil d'Etat.