Autorité de la concurrence polynésienne créée au mois de juillet

économie tahiti
Autorité de la concurrence polynésienne crée au mois de juillet
Rencontre Bouissou Lasserre ©Présidence
En déplacement à Paris, Jean-Christophe Bouissou a été reçu ce matin par le président de l’Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre.
L'autorité métropolitaine apporterait son soutien technique, dans le cadre de la mise en place, en juillet, d’une structure analogue en Polynésie française.
« L’autorité française de la concurrence fera tout son possible pour aider la future autorité polynésienne à exercer ses activités. Je me rendrai à Papeete en juillet pour signer sur place un accord de coopération », a annoncé Bruno Lasserre.
 
« Nous sommes pleinement satisfaits », a pour sa part déclaré le ministre de la relance économique, Jean-Christophe Bouissou.
« Je me réjouis au nom du gouvernement, de pouvoir travailler en collaboration avec les services de l’autorité française de la concurrence pour faire en sorte que rapidement, et de manière intelligente, nous mettions en place le président de l’autorité polynésienne, son rapporteur général et les quatre membres qui composeront le collège » .
Autorité de la concurrence polynésienne crée au mois de juillet
Rencontre Lasserre Bouissou ©Présidence

 Dans le cadre de ce partenariat, l’autorité française formera notamment les membres des services d’instruction de la future autorité locale, et réalisera des études et expertises techniques : « Notre souhait est qu’une véritable concurrence s’installe en Polynésie et que tout cela agisse sur les prix. C’est une contribution à l’économie polynésienne », a développé le ministre qui entend instaurer un équilibre du marché.Celui-ci accordera, par ailleurs, une attention particulière au choix du futur président de l’autorité locale. « Il devra être respecté et savoir être à l’écoute du monde économique. C’est essentiel pour que tout cela se fasse dans un certain équilibre et en harmonie ».
 
Jean-Christophe Bouissou rencontrera demain la présidente du haut-conseil du commissariat aux comptes. Il sera, en outre, reçu mercredi au siège de Business France et s’entretiendra, vendredi, avec le directeur exécutif de BPI France, pour aborder le soutien aux entreprises polynésiennes.

Source Présidence