polynésie
info locale

Des bâtiments publics défectueux

sécurité tahiti
Des bâtiments publics défectueux
Des bâtiments publics défectueux ©Polynésie 1ère
Après avoir été déclaré non-conforme, le bâtiment de la rotonde, à l’hôpital du Taaone, est actuellement évacué. Mais ce n’est pas le seul bâtiment public dans cette situation. Reportage.



A peine achevée et déjà en passe d’être vidée de ses occupants : la rotonde de l’hôpital n’est plus conforme et présente un risque d’effondrement. 65 salariés vont déménager, tout comme les patients du dispensaire des Tuamotu-Gambier. Mais il n’est pas le seul bâtiment public à ne pas être conforme.

L'immeuble Juventin  est non-conforme depuis 2016. Mais le bâtiment accueille toujours un salon de coiffure, l’imprimerie Juventin et la permanence du Tahoera’a. La démolition est prévue cette année. Aorai Tini Hau est non-conforme aussi depuis 2013. Puis, de nouveau conforme suite à des aménagements. Le public est malgré tout maintenu à l’extérieur, sous des chapiteaux, comme lors du dernier salon du tourisme. Le site doit être réhabilité pour les championnats du monde de va’a, en 2018. L’aérogare de Maupiti est non-conforme depuis le 1er février dernier. Le hall a été fermé par le maire, pour risque de péril. En attendant des travaux, les passagers restent à l’extérieur, sous la pluie ou le soleil.


D’autres bâtiments présentent des défauts de structure, comme la gare maritime de Tahiti, où le toit est termité. Mais elle reste conforme et ouverte au public. Et pour cause, la commission de sécurité n’a pas encore été saisie pour une inspection. En cause à chaque fois ou presque, des installations incendie ou électriques défectueuses, ou encore la solidité même des bâtiments.

Reportage


Retrouvez le reportage dans nos journaux télévisés de ce jeudi 2 mars sur Polynésie 1ère
Publicité