Benjamin Zorgnotti en Australie : « difficile de remonter après cette chute... »

triathlon tahiti
Benjamin Zorgnotti en Australie
©Facebook Benjamin Zorgnotti Triathlete
Une ouverture de saison difficile pour Benjamin Zorgnotti, champion de triathlon, qui a participé ce week-end à la « OTU Sprint Triathlon Oceania Cup and Oceania Championships » à Devonport en Australie.
Samedi 29 février 2020, s'est déroulée la « OTU Sprint Triathlon Oceania Cup and Oceania Championships » à Devonport en Australie. Une course qui a mal commencé pour Benjamin, le triathlète polynésien, qui chute dans le sable derrière deux athlètes à terre. 

« Normalement, on a chacun un box à choisir au départ avec un emplacement d’1 mètre de large. En Australie c’est une main sur la barrière. Il y avait cinq barrières pour 56 athlètes. Donc forcément quand ça part ça fait des dégâts... » explique Benjamin.


Difficile de remonter après un tel départ... il atteint la ligne d’arrivée 45e sur 48.

« Malgré une progression en natation, je n’ai pas réussi à être assez fort sur les premiers kilomètres de vélo pour remonter suffisamment dans la course. Le froid et le manque d’habitude à enlever ma combinaison m’ont également fait défaut » confie Benjamin à la sortie de sa course.


Le podium aujourd’hui est uniquement australien. En tête, Marcel Walkington, 225e au classement mondial. Il clôture les trois disciplines en 55 minutes et 38 secondes. Luke William 33e mondial décroche la seconde place. Quant à Benjamin Zorgnotti, il termine 7 petites minutes derrière lui en 1 heure et 02 minutes. Champion de Polynésie et des Jeux du Pacifique, il est actuellement 459e mondial.

Cette course demeure une bonne préparation pour les prochaines épreuves internationales qui attendent le triathlète polynésien. Le prochain rendez-vous, qui comptera cette fois dans le circuit World Cup, se déroulera le 28 mars à New-Plymouth en Nouvelle-Zélande. Benjamin Zorgnotti est aujourd’hui le seul représentant polynésien en triathlon dans des compétitions internationales.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live